L’effet Kate Middleton

Kyaukme, Myanmar, août 2019

Je ne suis pas quelqu’un que l’on remarque dans une foule. Ma chevelure n’est pas d’un roux flamboyant, je n’ai pas une taille qui me permet de voir tout et d’être vue par tous, pas la silhouette abrasive d’une brésilienne de 20 ans ni encore l’allure dramatique d’une Katharine Hepburn dans un film en noir et blanc. Et si en France on a pu plusieurs fois m’arrêter dans la rue pour me complimenter sur mes chaussures, depuis le début de notre voyage ce n’est pas non plus mon style vestimentaire qui me rendrait particulièrement remarquable, encore moins photographiable.

Et pourtant.

Ici en Birmanie je suis Kate Middleton, je suis la princesse au milieu du peuple, je suis toute la famille royale en voyage dans des contrées lointaines.

Car ici tout le monde nous remarque. Tout le monde nous sourit. Tout le monde nous salue. Ici on nous amène des bébé pour qu’ils nous voient. Ici les enfants s’arrêtent de jouer pour nous crier « hellooooooo » et sortent en courant de leurs salles de classe pour nous voir passer. Ici nous sommes observés, dévisagés, photographiés. Ici aussi j’ai « une peau magnifique » quand bien même j’ai coups de soleil ou boutons d’acné et les femmes veulent savoir quel produit beauté j’utilise. Ici un militaire de la guérilla locale nous complimente sur la « structure » de nos visages et la « qualité de nos sourires ». Ici un moine nous réclame sur un selfie.
Ici les profs d’anglais nous veulent en invités d’honneur dans leurs classes. Ici les gens s’arrêtent de travailler pour nous regarder passer, nous offrir à boire ou à manger.
Ici impossible de passer inaperçus, inutile de souhaiter l’anonymat d’une foule ou la solitude du voyageur.

Car ici, après avoir été coupés du monde pendant plusieurs décennies, les Birmans sont heureux de pouvoir partager leur pays et leur culture, de pratiquer leur anglais pour rencontrer les visiteurs de passage et entendre parler de la vie en dehors de leurs frontières.
Car ici le touriste est accueilli avec une gentillesse désarmante, une simplicité généreuse, une curiosité bienveillante et joyeuse.

Et ici tu ne peux que rendre tous ces sourires reçus et ainsi passer tes journées dans un état de bonheur léger et d’amour fort pour la terre entière.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s