Le cœur et la fête

Kyoto, Japon, Juillet 2019

C’est l’été. À Kyoto la lumière est grise et les journées sont lourdes et longues et moites. Hier un orage a déchiré la fin de journée et le tonnerre a craqué dans nos oreilles comme un vieux cèdre en train de se fendre en deux. C’est un temps qui colle aux tempes et dégouline dans le dos.

Dans les rues, le festival Gion Matsuri fait pulser la ville à un tempo lent et solennel. Flûtes aiguës et tambours sourds encouragent sans discontinuer le mouvement de chars en bois tirés par des hommes en habits traditionnels. Un défilé solennel et lent devant une foule nombreuse et presque silencieuse.

Mais je n’aime pas la foule, même japonaise, et la mélodie sèche et entêtante des flûtes dissonantes me fait l’effet d’une craie qui crisse; C’est l’heure de s’éloigner du cœur de la fête pour aller là où mon cœur est en fête : le jardin botanique !

Et quelle fête. Tout ici me met en joie : la serre, ses odeurs d’Amazonie, ses orchidées aux têtes d’aliens et ses cactus aux feuilles en forme de cœur, le jardin des bonzaïs -merveilleux arbres Peter Pan-, les parterres colorés où au milieu coule une fontaine, les parapluies-parasols colorés des japonaise dans le jardin des hortensias, la mare aux lotus… tout est beauté et joie et délectation.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s